Neuvième séance 2018/2019 du séminaire «Sociétés en mutation» 5 avril 2019

La neuvième séance 2018/2019 du séminaire commun de l’axe C – Sociétés méditerranéennes en mutation (actualité des terrains et méthodes) aura lieu le vendredi 5 avril 2019 – de 15h à 18h, salle 308 de la MILC (35 rue Raulin, 69007 Lyon)


Stéphane Bourdin (Université Lyon2, HiSoMA), Les transhumances en Italie et l’impact de la construction territoriale de Rome.

Répondant : Christophe Chandezon (Université Paul-Valéry Montpellier III, CRISES)


L’élevage transhumant est souvent considéré comme un invariant des sociétés méditerranéennes ; en Italie centrale, le déplacement des troupeaux entre les pâturages d’estive des Abruzzes et les pâturages d’hiver des zones littorales (Apulie en particulier) aurait de tout temps rythmé la vie pastorale.

Un programme de recherche international, sous la responsabilité de l’École française de Rome, cherche à mieux comprendre l’évolution du phénomène : à partir de quand ces déplacements à longue distance sont-ils attestés ?

Les nombreux centres fortifiés proto-historiques d’Italie centrale participent-ils de l’exploitation et du contrôle de l’élevage transhumant ? Quel est l’impact de l’extension de l’ager publicus au gré de la soumission par Rome de la région à la fin du IVe siècle av. J.-C. ? Comment évolue le pastoralisme transhumant à l’époque républicaine puis impériale ?

L’enquête vise à documenter, sur la longue durée, les itinéraires de transhumance (calles, uiae publicae) et les structures associées (aires de repos, péages, aires de comptage, enclos pastoraux, abris de bergers) en particulier dans les Abruzzes internes, pour arriver à une vue d’ensemble des pratiques pastorales dans l’Apennin central, en particulier sur les territoires des Sabins, des Vestins, des Péligniens, des Marrucins et des Samnites, tous devenus socii foederati au IIIe siècle avant J.-C., puis citoyens romains à l’issue de la guerre sociale (90-88 av. J.-C.).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.